07/02/2017

A combien de tweets la machine cale-t-elle ?

Depuis que l'actuel locataire de la Maison Blanche s'est mis à envahir nos vies, je pense à cette belle matinée de l'été 1974 durant laquelle un hélicoptère posé sur la pelouse de ladite Maison vrombissait en attendant d'embarquer un autre président (aujourd'hui décédé), l'opprobre au front finissant d'écrire la dernière page de son ignominie. Il venait d'être chassé par la vitalité de la démocratie américaine, représentée en la circonstance par deux journalistes.

 

L'histoire ne se répète pas, dit-on, elle bégaie : gare aux juges !

15:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/10/2016

Blog Albert Rodrik

Du désenchevêtrement

Désenchevêtrement est le mot à la mode en politique genevoise cette législature 2013-2018. Il y a un peu plus qu’un quart de siècle, il a été « inventé » par la Confédération pour se délester de ses missions en matière de politique sociale. Il fait aussi partie de ces choses que notre Conseil d’Etat genevois s’attribue à partir de lectures très personnelles de la nouvelle Constitution. Et dire que l’on disait que la Constituante n’avait pas fait grand-chose !

Désenchevêtrement est un vocable, considéré présentable, alors qu’il est synonyme de démolition, de destruction dont la conséquence est toujours le recul social assuré.

Aujourd’hui, des pans entiers de politiques publiques sont devenus toujours plus complexes et plus coûteux. La plupart ne sont plus à la portée d’une seule collectivité publique. Au contraire, elles ont (nous avons) un impérieux besoin de travail en commun, de partenariats réels, n’excluant pas les apports privés. Ce que nous appelons le faire ensemble. Pas le troc, la complémentarité.

Bon sang ! Nous ne sommes pas des toutous, qui se croyons obligés de marquer leur territoire à tout bout de champ et à tout propos …

16:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/03/2013

Quel appétit mes aïeux !

Depuis des décennies et de façon constante, le corps électoral genevois ne manque jamais de signifier aux partis politiques qu’il déteste les goulus et les anthropophages.

Réuni en congrès, le parti socialiste genevois a cru pouvoir s’affranchir de ces prudences réservées aux vieux et aux timorés.

Pour cela, il a accompli deux exploits quasi olympiques :

- il a fait le tri parmi 46 candidats au Grand Conseil pour en garder … 42, sublime « primaire » au nom du respect des quotas ;

- ayant choisi de garder quichottesquement ses 4 candidats au Conseil d’Etat, il a senti le besoin de susciter de suite des blessés et des éclopés en soumettant ces 4 au vote de l’assemblée pour savoir dans quel ordre on devait préparer les bulletins de vote.

Réussite totale !

Ma suggestion à Charles Beer : imposer à tous les élèves du canton la lecture d’un bijou de la littérature genevoise de la fin du 19e siècle intitulé « un estomac d’Autriche » de Louis Dumur.

En septembre 2013, nous fêterons le 125e anniversaire du parti socialiste suisse.

Ouf, il restera un peu de temps avant le 6 octobre.

19:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/10/2012

14 octobre 2012

La campagne autour du projet de nouvelle constitution donne une nouvelle notoriété à des auteurs depuis longtemps disparus.

D'abord Beaumarchais et Rossini. Que de vocations de Don Basile à Genève.

Puis la trilogie de Pagnol, la façon de faire le pastis de César. Vous savez, le quatrième tiers.

Enfin, Sigmund Freud a détrôné Saint-Hubert, patron de qui vous savez !

14:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constitution | |  Facebook

14/06/2012

La Rochelle

Le siège de La Rochelle fut lourd et coûteux pour Richelieu.

Quel en sera le prix pour François Hollande ?

Qui est le réformé retranché ? La dame ou le monsieur

11:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : la rochelle | |  Facebook

08/02/2012

Un film hors du commun

Précipitez-vous pour voir, aux cinémas du Grütli, « Le Cheval de Turin » du hongrois Béla Tarr.

Longue fresque sur la misère, la désolation, l’aridité de la terre et des sentiments, un vent incessant qui sécrète une musique aussi lancinante que la détresse humaine qui fait la trame du « récit » tissé d’incessantes répétitions qui constituent la substance même de la vie, même de la nôtre.

Autoritarisme stupide et docilité de femme que chaque regard dément !

Des migrants chassés comme des bandits, baptisés tziganes et donc voleurs (nos Roms) repoussés sans ménagement, à la hache, mais qui, en partant, laissent quelques pièces pour payer l’eau du puits, puits dont l’assèchement mettra un terme à tout ceci.

Je recommande l’attention pour un passage de moins de dix minutes, presque en plan fixe, au cours duquel un paysan de passage décrit l’état du monde. Pas la peine d’aller à Davos !

Je vous le dis, Kaurismäki exsude la joie de vivre.

11:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cheval de turin | |  Facebook

12/10/2011

Hypocrisie ou rêve de paradis perdus ?

Avec un peu moins de 180'000 habitants, la Ville de Genève n’est pas une métropole tentaculaire incapable d’effectuer un travail de proximité.

Alors, les amateurs de Monaco-sur-Léman redoutent un Kuala Lumpur-sur-Léman.

On souffre pour eux !

16:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/10/2011

Assemblée Constituante

Voici mon résumé de la journée du 20 septembre 2011 à l'Assemblée Constituante : les étrangers ne veulent pas exercer de droits politiques, les femmes ne veulent pas la place qui leur revient dans la société et les citoyens ne sont pas friands de l'exercice de la démocratie directe parce que nous sommes tous très las. Voilà le résumé de notre journée, merci !

10:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante | |  Facebook

02/06/2011

ça suffit !

La Constituante genevoise est notre nouvelle Marguerite Gautier, la dame aux camélias. Elle part de la poitrine, phtisique, la pauvre.

Le remède est en cours de fabrication dans cette pseudo-concertation de six chefs de groupe. Le médicament ainsi préparé aura :

- un principe actif sous forme de brouet réactionnaire bon pour le XIXe siècle ;
- un enrobement que les Socialistes et les Verts sont sensés fournir, promus au rang d’alibis et de complices.

Les commissions tournent en rond. Il est temps soit de changer de méthode, soit de mettre la clef sous le paillasson.

En tout état de cause, la colère du peuple de Genève n’épargnera personne. Seule inconnue : patientera-t-il jusqu’au 14 octobre 2012 ?

12:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : assemblée constituante | |  Facebook

Préoccupation du Conseil d'Etat

Le Conseil d’Etat n’a qu’une seule préoccupation au moment de l’entrée en fonction des nouvelles autorités municipales : le respect du secret fiscal par lesdits magistrats.

Quelle noble ambition pour l’avenir de nos communes !

09:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : communes, secret fiscal | |  Facebook