19/04/2011

Les vengeurs et les moines copistes

Les vengeurs et les moines copistes

Déformation « professionnelle » sans doute, depuis quelque temps, je cherche les raisons du « mal » qui ronge la Constituante. Poser un diagnostic, pour ainsi dire. Voici, en résumé et provisoirement.

Un secteur de cette assemblée (pour simplifier, la droite) est venu pour régler des comptes. Les comptes d’un certain nombre de dispositions qui se sont accumulées dans la constitution actuelle contre le gré de ladite droite. Le peuple, périodiquement, a suivi d’autres sirènes.

Sur les mêmes sujets et à l’autre bout de l’échiquier, certains considèrent que ces textes sont sacrés et immuables. Ils doivent donc être recopiés, sous peine de sacrilège.

Vengeance versus les tables de la loi, autrement dit, l’impasse.

Je suggère amicalement aux vengeurs de prendre le temps de la réflexion sans trop tarder. Dans le cas contraire, ils n’auront en face d’eux que des moines copistes, un mur de moines copistes, avec des conséquences prévisibles.

13:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : constituante | |  Facebook

01/02/2011

Meilleurs vœux

La Constituante est à l’orée d’une année décisive. Ce qu’elle ne réussira pas à faire d’ici novembre au plus tard, elle ne pourra plus le concrétiser ; le temps fera défaut.

 

En effet, 2012 est l’année de l’ordalie du jugement de Dieu, comme on disait au Moyen-Age. Nous devrons rendre compte de ce que nous avons fait du temps et de l’argent.

 

J’ai beau tourner le sujet dans ma tête, je ne vois pas qui pourra bien sortir grandi par un échec, quel que soit la forme que pourrait prendre cet échec. Il y a trois ou quatre variantes possibles. Elles ont en commun de jeter durablement le discrédit sur le monde politique.

 

A l’inverse, si par crainte de l’échec, nous nous ralliions à des brouets rétrogrades, nous serions encore plus discrédités.

 

Bon sang, serions-nous plus bêtes, plus sectaires que nos Confédéré-e-s d’un bon nombre de cantons ?

 

 

10:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : constituante | |  Facebook

17/11/2010

Frasques royales

Une phrase qui figurait en guise d’exemple dans les livres de grammaire de mon enfance, pour illustrer une règle X ou une règle Y (le français pullule de règles grammaticales) m’est récemment revenue en mémoire à l’occasion de la publication des frasques du roi de Suède.

Il s’agit de : « L’oisiveté est la mère de tous les vices. » Même un roi (un chef d’Etat) a besoin d’un cahier des charges. Vite, qu’on lui trouve quelque chose à faire, avant qu’il ne pose des bombes … de confetti !

A Genève, il rayerait des carrosseries de voiture.

09:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roi de suède | |  Facebook

12/11/2010

28 novembre 2010 : ne ratons pas le coche

La concurrence fiscale intercantonale est :

- ridicule,
- toxique pour la cohésion sociale et le sentiment d’appartenance à une patrie commune,
- au seul bénéfice des riches.

Pour une vraie harmonisation fiscale matérielle, OUI à l’initiative du PSS.

18:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiscalité, harmonisation fiscale | |  Facebook

05/11/2010

Une Suisse – une fiscalité – une justice sociale

Depuis la dernière décennie du XXe siècle, les inégalités sociales entre Léman et Bodan, entre Boncourt et Chiasso - en Suisse quoi - n’ont cessé de prendre l’ascenseur. Une bonne (sic !) manière de creuser ce fossé est justement les ineptes concurrences fiscales entre cantons, voulues par les « patriotes » de la droite.

Nous ne voulons pas, vous ne voulez pas d’une Suisse qui comporte, comme des plaques de gale sur le pelage des chiens, des enclaves pour riches, qui ont déjà tous les privilèges.

Oui à l’harmonisation fiscale matérielle.

Oui à l’initiative fiscale du PSS, le 28 novembre 2010.

16:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fiscalité | |  Facebook

21/10/2010

Harmonisation fiscale matérielle ou fin de la guerre fiscale intercantonale au détriment de la Suisse conçue dans son entièreté comme un pays, comme une patrie commune

Il est rare que les partis politiques visent juste pour sauvegarder les intérêts de l’ensemble du pays.

 

C’est le cas de l’initiative fiscale du PSS sur laquelle nous devons nous prononcer fin novembre prochain.

 

Cette concurrence du moins-disant est une ruine financière et une ruine du lien social, de la solidarité confédérale.

 

Quelle crédibilité peuvent avoir les conseillers fédéraux et les diplomates suisses, quand leurs interlocuteurs savent qu’ils ne peuvent s’engager que sur le 1/27e du tout, puisque nous avons, en Suisse, 26 fiscalités cantonales et 1 fédérale ? Pour l’instant, j’oublie les imaginations communales.

 

Il a fallu un demi-siècle pour arriver à l’harmonisation fiscale formelle. Terminons-en rapidement avec la guerre civile fiscale froide entre les cantons.

 

Ne manquons pas de saisir cette chance !

 

17:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiscalité | |  Facebook

12/10/2010

2004/2005, que c’est loin !

Il paraît que mon billet de la semaine dernière, intitulé « Qui est le méchant » n’est pas explicite. Soit !

  

Il y avait encore (pas pour longtemps) un département de l’action sociale et de la santé.

 

Il y avait un plan d’austérité du Conseil d’Etat qui s’est fait gratifier d’un sextuple refus.

 

Il y avait aussi des directives qui n’avaient pas besoin de base légale. Ainsi, sont passés à la trappe les trois forfaits dont bénéficiaient les assisté-e-s : celui des vêtements d’hiver, celui des TPG et celui de la redevance radio-télévision.

 

In memoriam. Cela n’a ému personne, strictement personne, dans le landernau politique.

Ni le Conseil d’Etat, ni le Grand Conseil, ni la presse, personne.

 

J’avais baptisé cela : l’opération Robin des Bois à l’envers.

14:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

06/10/2010

Conseil pour un président, de la part de quelqu’un qui, en 35 ans de parti, en a vu d’autres fonctionner

Etre naïf et confiant n’est pas une vertu en politique et cela ne fait pas une stratégie.

Si on a été naïf et confiant, montrer du doigt son « méchant » adversaire, cela fait cour de récréation.

Malheureusement, aujourd’hui, ni la sortie du Conseil fédéral, ni son contraire, ne sont susceptibles de faire du bien au PSS.

Quelqu’un, dans ce parti, veut-il se pencher sur ce dilemme ?

10:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pss | |  Facebook

05/10/2010

Défunt droit des pauvres

Dimanche 26 septembre 2010, les citoyennes et les citoyens de la Ville de Lausanne ont refusé d’abolir cette taxe, que notre canton a, avec beaucoup de légèreté, accepté d’occire.

Fait unique en politique : aucun des arguments développés par les partisans de l’abolition genevoise en 2000 ne se sont avérés véridiques. Aucun.

 

10:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : droit des pauvres | |  Facebook

04/10/2010

Quel avenir pour la Constituante ?

Non, la Constituante n’est pas morte. Elle est agonisante. Pourquoi ?

Parce que dans cette noble enceinte, trop de membres essaient de coucher sur le papier et faire adopter par le peuple la Constitution de leurs rêves.

Ce genre de rêves devient toujours des cauchemars.

Par contre, nos lucidités réveillées pourraient nous amener à bon port et éviter de nous ridiculiser face à toute la Suisse.

A bon entendeur, en somme.

Ces lignes ont été rédigées AVANT les votes du 30 septembre.

10:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante | |  Facebook