16/11/2016

Dix jours après

Le monde encaisse et digère. Je parle, bien sûr, des élections américaines. Que va devenir le monde avec CE monsieur pendant quatre ans, pourquoi pas, huit.

Et dire, que nous nous voulons tous SOUVERAINS, même la Suisse, puisque l’on essaie de donner des boutons à nos compatriotes avec les juges étrangers qui vont incessamment envahir nos vallées. Ce qui me préoccupe davantage, c’est : comment CE monsieur arrivera-t-il au 20 janvier 2017 ? Prêtera-t-il serment dans un concert de vociférations ? Une autre inquiétude : comme en 2000, le vainqueur n’est pas celui qui a obtenu le plus de voix. Dans la plus approximative des démocraties, en général, cela suffit ! Dommage !

Allons-nous vers un monde devenu un vaste champ de bataille, chacun ayant le droit à sa petite ou grande guerre civile. 

Dies irae !

 

 

11:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.