27/05/2015

14 juin 2015 – Redevance Radio/TV - Aller à l’essentiel

La votation concernant les redevances Radio/TV a démarré sur un ton désagréable, rogneur et vindicatif. On pouvait percevoir que Billag ne s’était pas fait beaucoup d’amis ces dernières années. J’ai personnellement eu quelques échantillons de la littérature produite par cette officine. Mais est-ce le sujet ?

Ce qui nous rapproche plus du cœur de la rancœur, c’est l’éternelle croisade anti SSR/SRG de la droite qui ne supporte pas de ne pas pouvoir créer des entreprises privées rapportant beaucoup à ses investisseurs. Le rêve de Bouygues et de la 1ère chaîne française de télévision.

La Suisse est petite en superficie, modeste en population, mais de surplus, prétend pratiquer quatre langues nationales qu’elle ne veut pas laisser péricliter, culturellement parlant.

De surcroît, voyez le paysage, tous ces reliefs, toutes ses montagnes qui imposent des investissements coûteux et constants dans le domaine technique. Adieu télévision privée, par exemple pour les Francophones, sans parler des Romanches et j’en passe.

Nous devons, citoyennes et citoyens de ce pays, en prévision du 14 juin prochain, nous souvenir du petit miracle quotidien que constitue une radio-télévision en main publique, sans être étatique, sans ingérence gouvernementale.

La loi et la concession ont de grandes exigences à l’égard de cette institution : contribuer à la cohésion nationale, les quatre langues nationales, promouvoir constamment la culture et la création artistique de ce pays, être présent dans tous les recoins du territoire national, ne pas laisser même un petit bout de vallée non desservie, quelle que soit l’orographie du coin.

Enfin, le pari impossible d’être un agent de liberté de pensée et d’expression, en exerçant ce droit sacré avec modération, avec équilibre, à la suisse quoi ! On veut aussi de la qualité, de la réflexion, de la distraction, etc.

Eh bien ! si on en veut tant et on en attend tant, il faut aller déposer un grand OUI le 14 juin prochain.

11:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.