02/06/2011

ça suffit !

La Constituante genevoise est notre nouvelle Marguerite Gautier, la dame aux camélias. Elle part de la poitrine, phtisique, la pauvre.

Le remède est en cours de fabrication dans cette pseudo-concertation de six chefs de groupe. Le médicament ainsi préparé aura :

- un principe actif sous forme de brouet réactionnaire bon pour le XIXe siècle ;
- un enrobement que les Socialistes et les Verts sont sensés fournir, promus au rang d’alibis et de complices.

Les commissions tournent en rond. Il est temps soit de changer de méthode, soit de mettre la clef sous le paillasson.

En tout état de cause, la colère du peuple de Genève n’épargnera personne. Seule inconnue : patientera-t-il jusqu’au 14 octobre 2012 ?

12:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : assemblée constituante | |  Facebook

Commentaires

Le doute s'installe...

Écrit par : Charly Schwarz | 02/06/2011

Le doute est déjà bien installé et le vote quasi certain dans le rejet des travaux. Une honte pour toutes celles et ceux qui croyaient en vous autres les élus qu'on croyait sages et suffisamment intelligents pour parvenir à un résultat positif.

Écrit par : Pierre-Alain Laurent | 02/06/2011

Vous craignez que le peuple descende dans la rue avant le 14 octobre 2012 ?

Écrit par : J.-L. Masson | 02/06/2011

Il est peu vraisemblable qu'un vieux renard de la politique comme Albert Rodrick embouche sérieusement les trompettes des inquiets par nature, des sceptiques par métier et de ceux qui ignorent la manière dont fonctionne un parlement. Il est donc plus que probable que les doutes de mon honorable collègue constituant sont purement tactiques. Il sait en effet très bien que le compromis général auquel aspirent toutes les formations sérieuses de la Constituante mettra encore un certain temps à se concrétiser. Voilà qui est logique puisque l'Assemblée n'entamera en septembre que le premier débat d'un texte qui en réclamera encore deux autres. Il reste encore un an aux groupes pour "montrer leurs muscles", négocier et réaliser les accords attendus, ceux qui permettront à la majorité des Genevois d'approuver la version finale de notre future constitution.

Écrit par : Pierre Kunz | 03/06/2011

La réaction de mon collègue Pierre Kunz démontre malheureusement que les doutes d'Albert Rodrik n'ont rien de tactique ni de doutes. Depuis plus d'un an, la majorité se bouche les oreilles, elle n'écoute même plus les critiques de son propre camp politique. En commission, nous voyons comment les "modérés" de la droite sont réduits au silence par les états-majors, eux qui ont manqué de "colonne vertébrale idéologique" pendant le premier tour de commission. Depuis plus d'un an, on nous répète que le grand consensus ne cesse d'approcher, tel un mirage au milieu du désert constituant. Bientôt, il n'y aura plus personne pour y croire. Il ne faudra pas vous plaindre. A moins que ce soit le but recherché. Dans ce cas, continuez de montrer vos muscles et attendez la réaction populaire.
Bien cordialement,

Écrit par : Cyril Mizrahi | 04/06/2011

Cher Boris, cher Albert,

Effectivement, l’UDC veut garder sa marge de manœuvre. En analysant les votes des plénières (dans une moindre mesure ceux en commission), on voit bien que c’est la position du groupe UDC qui fait pencher la balance et il en sera ainsi lors de la votation populaire du 14 octobre 2012.

Notre groupe, exclu dès le début des travaux de la Constituante, mis devant le fait accompli (présidence de l’assemblée, présidences des commissions), n’est pas le porteur d’eau que certains s’imaginent.

Nous sommes, nous étions, ouverts aux arguments des uns et des autres, prêts à expliquer notre position, une position qui est dictée par notre programme électoral, et par le serment que chaque membre de la Constituante a prêté.

Permettez moi de revenir à ce serment lointain, dont plus personne semble se souvenir.

Nous avons promis de travailler pour le bien du peuple genevois, pas pour une quelconque doctrine politique, ou autre…isme.
Au-delà du respect de notre propre électorat, il y a le respect des intérêts de la population toute entière concernée par nos travaux.
Terminons-les !

Ludwig Muller
Constituant UDC

Écrit par : ludwig muller | 07/06/2011

Il semblerait que la constituante ait été pour certains élus de droite le lieu d'une ultime tentative pour faire inscrire des principes qu'ils n'ont jamais réussi à faire voter au Grand-Conseil. Il faudra que le peuple sache bien ce qu'auront coûté leur égoïsme et leur mégalomanie.

Écrit par : ORSINI Magali | 07/06/2011

Il semblerait que la constituante ait été pour certains élus de droite le lieu d'une ultime tentative pour faire inscrire des principes qu'ils n'ont jamais réussi à faire voter au Grand-Conseil. Il faudra que le peuple sache bien ce qu'auront coûté leur égoïsme et leur mégalomanie.

Écrit par : ORSINI Magali | 07/06/2011

Les commentaires sont fermés.