06/10/2010

Conseil pour un président, de la part de quelqu’un qui, en 35 ans de parti, en a vu d’autres fonctionner

Etre naïf et confiant n’est pas une vertu en politique et cela ne fait pas une stratégie.

Si on a été naïf et confiant, montrer du doigt son « méchant » adversaire, cela fait cour de récréation.

Malheureusement, aujourd’hui, ni la sortie du Conseil fédéral, ni son contraire, ne sont susceptibles de faire du bien au PSS.

Quelqu’un, dans ce parti, veut-il se pencher sur ce dilemme ?

10:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pss | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.