01/12/2009

Que faire de l’ordre constitutionnel suisse ?

Récemment, un éminent constitutionnaliste, pensant aux minarets, me disait, outré : « Si une initiative fédérale demandant le rétablissement du « J » sur les passeports aboutissait, serait-elle soumise, sans autre, au peuple ? » La réponse est oui, pour deux raisons au moins :

- ayant érigé en « souverain » le peuple, le monde politique a trouvé son merveilleux oreiller de paresse dans la démocratie directe ; il est donc dispensé de courage ;

- il n’existe toujours pas de contrôle de constitutionnalité des lois fédérales; ce contrôle doit intervenir tout-à-fait en amont, c’est-à-dire dès le vote d’un texte en termes identiques, par les deux Chambres, et ceci doit être la tâche du Tribunal fédéral.

Peut-être ainsi, la pudibonderie de vertueux démocrates qui ne peuvent tolérer qu’une poignée de juges censurent le peuple, sera-t-elle épargnée ?

De la même façon, une initiative fédérale dont le but évident est de modifier la constitution fédérale, devrait être confrontée, par le Tribunal fédéral, aux principes intangibles de l’état de droit suisse, notre ordre constitutionnel.

Que dirait-on d’un contrôle du genre de celui exercé par la Cour constitutionnelle italienne sur une démocratie directe foisonnante et anarchique, surgie à la fin du siècle dernier, en raison de la déliquescence des institutions ?

De la honte qui s’est abattue sur nous en ce dimanche 29 novembre 2009, peut-on tirer un remède et un brin d’honneur ?

 

22:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (58) | Tags : minarets | |  Facebook

Commentaires

Il ne fait pas bon être juif, chrétien ou homo, dans l'ensemble des pays musulmans cher Monsieur, et nous sommes bien placé, vous et moi pour le savoir!

C'est votre côté socialo-donneur-de-leçon-frétillant qui m'agace?
alors indignez vous pour quelque chose de concret, les opposants tunisiens par exemple, qui sont menacé de mort par Ben Ali!

C'est incroyable cette mauvaise habitudes des socialos, et des Verts vos amis, de vouloir toujours imposer à tous leurs "petites valeurs", même si je pense que vous n'en n'avez plus depuis très longtemps.
Mitterrand voyez vous m'est très légèrement resté sur l'estomac!

c'est comme Pierre Berger, l'associer de Saint-Laurent, qui se vantait d'être socialo, expliquant à une journaliste dans un reportage, que le smoking était son bleu de travail.

Beaucoup d'entre nous ne peuvent plus se retrouver dans tout votre baratin néolibéral-socialo!

Indignez vous pour des trucs de proximités, les "nouveaux précaires genevois", pour les personnes qui sont expulsées de leurs logements faute de pouvoir en payer le loyer!

Et arrêtez avec vos fausses indignations MERCI!

Écrit par : dominiquedegoumois | 01/12/2009

Dans l'Athènes antique on estimait que les électeurs (je n'ose dire peuple en parlant d'une démocratie basée sur l'exclusion d'une bonne partie des habitants) pouvaient être trompés. Il était donc normal de pouvoir réexaminer une décision par un tribunal de juges choisis dans la population. C'était pensé comme étant un moyen démocratique de contrôle. On en a besoin aussi à mon avis.

Écrit par : Hassan | 01/12/2009

Bonjour,
Si je comprends bien votre message, le peuple n'est pas assez mature et intelligent pour se diriger lui-même, pour savoir ce qu'il veut.
Il faut donc lui imposer des limites, lui dire ce sur quoi il peut voter et ce sur quoi il ne peut pas voter. De plus, pour être bien certain que tout soit juste (selon vous évidemment, vous avez la science infuse) si par le plus grand des hasard le peuple se trompait et ne votait pas dans votre sens, un tribunal pourrait corriger le vote.......Belle idée de la démocratie!

Écrit par : salegueule | 01/12/2009

Absolument pas, les individus qui forment le peuple sont imparfait par nature. vous, moi, n'importe qui sommes successibles de nous tromper ou d'être trompé. A cause de cela les décisions que l'on peut prendre peuvent être de mauvaises décisions due a l'ignorance, une tromperie délibérée ou que sais-je encore. Le tribunal n'est pas un contrôle du peuple, mais un contrôle pour un fonctionnement adéquat de la démocratie. C'est très différent et parfaitement démocratique (regardez le tribunal constitutionnel allemand par exemple qui fonctionne parfaitement bien).

Écrit par : Hassan | 01/12/2009

Les musulmans n'admettent pas le principe de la souveraineté du peuple. Seul Dieu est souverain. On estime en effet que les humains ne sont pas capables de se diriger eux-mêmes...

Le problème dans cette manière de raisonner est le suivant:

- Les musulmans n'admettent que ce que dit leur Allah... et pas les autres Dieux... puisque pour eux tous les autres livres sacrés autres que le Coran sont falsifiés.

- Allah étant inaccessible (n'ayant installé ni téléphone, ni internet, ni poste), on nous renvoie à des textes dérivant du 7ème siècle, en prétendant qu'ils proviennent d'Allah... et gare à celui qui ose dire le contraire...

Alors on finit dans la dictature des religieux...

Écrit par : Sami Aldeeb | 02/12/2009

Je conseille à tout le monde de relire

"Esclavage en terre d'islam" de Malek Chebel
il parle de 11 à 13 millions d'esclaves dans l'histoire musulman et encore de 1 million aujourd'hui!
On peut le voir en vidéo sur le net.

ainsi que
"Les versets sataniques" de Salman Rujdi
victime d'une Fatwa lancée par l'Ayatolha Kohméni
D'actualité à relire instamment

Et a écouter tous les dimanche soir sur France Culture bien sûr
la magnifique émission d'Abdelwahab meddeb "Culture d'islam" à 22 h.
Le seul intellectuel musulman français qui ose critiquer ouvertement l'islam!

Et dans un tout autre domaine, beaucoup plus léger, futile et superficiel celui là,
pour "la gauche d'opérette" c'est à dire l'ensemble de la gauche genevoise donc,
du centre néo-socialo-libéral à l'extrême gauche marxiste-léniniste,
qu'on ne trouve plus qu'à Genève et Trouville!
Vu l'état de Genève je pense qu'il serait sage de la jumeler avec Trouville

A relire absolument pour retrouver de vraies repaires
les 2 remarquable intellectuelles
Rosa Luxembourg ses citations bien sûr, et ses textes.
Louise Michel toute l'oeuvre est intelligente et brillante.

Très bonne lecture pour les très longues soirées d'hivers au coin du feu!

dominique.degoumois@yahoo.fr

Solidaire avec les opposants tunisiens

Écrit par : dominiquedegoumois | 02/12/2009

Je trouve votre première phrase très grave cher @Sami Aldeeb, vous n'avez aucune preuve de l'existance de qui que ce soit, au dessus de nous!
c'est être très vaniteux que de croire le contraire!

Je ne veux pas que l'on m'impose quoi que ce soit!
Je veux pouvoir m'exprimer en mon nom, et pas que cacher derrière des textes dit "saints".

Pour mémoire
La terre a 5 milliards d'années environ
l'homme 200'000 ans environ
Nos 3 religions monothéiste 3000 ans environ!
L'ensemble de nos textes dit "saints"
on été écrit avant que l'on ai connaissance de ce qui précède
Et vous réfuté ces vérités scientifiques, que je tiens pour juste.

salutations

Écrit par : dominiquedegoumois | 02/12/2009

Vous pouvez toujours essayer de modifier la Constitution selon vos idées démocratophobes, quand elles passeront devant le peuple, vous prendrez une baffe de plus.

Si vous aimez ça...

Écrit par : Johann | 02/12/2009

@dominiquedegoumois

Ce que j'ai exprimé n'est pas mon idée, mais l'idée du droit musulman... que je ne partage évidemment pas. Je suis au contraire pour que les humains soient souverains dans leurs décisions.

Je vous invite à cet égard à télécharger gratuitement certains de mes écrits pour mieux comprendre la conception musulmane du droit... et qui crée des problèmes en Occident: http://www.sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=410, notamment
- Avenir des Musulmans en Occident, 2009, 193 pages.
- Avvenire dei Musulmani in Occidente, 2009, 193 pages.
- Manuel de droit musulman et arabe, 2009, 297 pages

Écrit par : Sami Aldeeb | 02/12/2009

De nouveau M. Aldeeb vous arrivez dans une discussion sur l'ordre juridique de manière générale pour débloquer sur les musulmans. Ce n'est pas le sujet ici.

La question qui est soulevée est pertinente: vaut-il mieux exiger aux initiants de proposer des lois non-contradictoires avec la Constitution (et donc de leur faire poser la question de la suppression/modification des éléments contradictoires soit dans leur texte, soit dans la Constitution) avant le vote ou laisser les juges décider de deux éléments contradictoires lequel est le plus important.

Actuellement c'est le second, et lorsqu'une personne recourera contre une interdiction de construire un minaret, un juge devra décider quel article constitutionnel, voté par le souverain, est le plus important.

En général, il choisit la liberté fondamentale lorsqu'il n'est pas prévu explicitement de pouvoir y déroger.

Le point d'Albert Rodrick est absolument correct: toute modification de la Constitution doit être cohérente. Lorsque ce n'est pas le cas, ce sont les juges qui tranchent, pas le peuple. Et les extrémistes l'ont bien compris: ils aiment se poser en victime.

Exiger d'une initiative qu'elle laisse dans un état cohérent la Constitution, exiger d'une loi qu'elle soit conforme à la Constitution est le moyen de redonner le vrai pouvoir au législateur, en enlevant ce pouvoir aux juges, qui en tant que spécialistes donneront leur interprétation *avant* et pas *après* avec la surprise que cela fera.

Exiger la conformité avec l'ordre juridique existant, c'est donner tous les éléments au peuple pour décider. Regardez la dernière campagne où partisans et opposants se sont crêpés le chignon sur "Est-ce que l'initiative est conforme au droit?". En vérifiant cela, et seul un juge peut le faire, le peuple aura l'assurance que ce qu'il vote sera applicable et qu'il ne faudra pas modifier autre chose pour pouvoir l'appliquer.

Car comme l'article sur les délinquants sexuels, où la loi d'application est bien éloignée de l'esprit des initiants, l'article voté dimanche sera testé en justice (par un juste-au-boutiste ayant la qualité pour recourir) par rapport aux autres décisions du peuple. Et plus que le contenu de l'article c'est cette événement qui surprendra certains; c'est surprenant mais la démocratie n'est pas la dictature de la majorité et c'est grâce à cela.

Aussi je soutiens Albert Rodrik sur son idée de Cour constitutionnelle, même si cette institution n'est pas prête à voir le jour: trop de conseillers nationaux et aux Etats sont bien satisfaits de ne pas avoir à se préoccuper de la cohérence de la Constitution et bien des mouvements ne veulent pas un pays de liberté, ils veulent une dictature qu'ils contrôlent.

Écrit par : euh | 02/12/2009

Je dis un grand merci à "dominiquedegoumois" pour savoir écrire clairement sur la toile ce que beaucoup d'entre nous pensent!!

Écrit par : banwik | 02/12/2009

Le peuple suisse a la prétention d'être plus intelligent que le peuple allemand, qui a démocratiquement élu Hitler. Il ne l'est pas, puisque à Emmen, il a ouvertement discriminé des individus des Balkans lors de l'octroi de la nationalité par le vote populaire (jugé ILLEGAL par le TF).

N'en déplaise à certains, qui se croient omnipotents, les principes fondamentaux ne peuvent pas être violés, comme le prévoit la Constitution elle-même (Art 36, al. 4: "L’essence des droits fondamentaux est inviolable"), texte fondateur de notre société. La non-discrimination basée sur le sexe, la race ou la religion est un de ces droits fondamentaux. Par contre, la Constitution serait compatible avec une restriction sur démonstration ostentatoire de TOUT symbole religieux dans les administrations publiques, des restrictions dans l'appel à la prière ...

Écrit par : lulu | 02/12/2009

Oui, dominiquedegoumois peut mettre des baffes à la démocratie, le peuple suisse peut effectivement devenir facho et xénophobe démocratiquement. Heureusement, ils trouveront sur leur chemin d'autres Suisses (ou institutions internationales) qui se batteront pour rétablir les valeurs essentielles que fondent notre société occidentale démocratique.

Ca fait mal de se retrouver au même statut que l'Iran, l'Arabie Saoudite ou la Lybie? Merci l'UDC, merci aux 57% des Suisses!

Écrit par : Un Suisse du 43% | 02/12/2009

Ohh peuple, Ohh "Le Souverain" (dixit UDC),
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite
Sur la terre comme au ciel.
...

Écrit par : Pater Souverenus | 02/12/2009

Hey Pater Souverenus, ton Souverain, il est pas un peu barbu des fois ...

Écrit par : jesus | 02/12/2009

Pourquoi ceux qui ont voté pour l'initiative ne se prononce jamais sur le conflit avec les droits fondamentaux. Ils répètent en boucle, vox populi-vox dei.

Pourquoi ne veulent-ils pas soumettre le texte à une cours indépendante internationale pour trancher sur la légalité de l'initiative vis à vis des Droits de L'Homme.

Pensent-ils que la Suisse peut violer les Droits de l'Homme si son peuple le décide?

Écrit par : justice | 02/12/2009

Minarets: Mea culpa sincère pour un mensonge
--------------------------------------------

Je crois personnellement que le meilleur moyen pour vivre en paix est d'être véridique et de reconnaître ses propres erreurs, de part et d'autre.

J'estime que le Conseil fédéral, le Parlement, la Commission fédérale contre le racisme et les Églises suisses nous ont trompés en affirmant que l'initiative contre les minarets viole la liberté religieuse. Il est donc temps de dire qu'ils ont menti et qu'ils sont responsables des conséquences de ce mensonge... qu'il faut maintenant savoir gérer avec intelligence.

Le peuple a voté. Ce vote n'est pas contre les musulmans qui pratiquent librement leur religion dans ce beau pays. Ce vote est contre les minarets et ce qu'ils cachent. Les minarets ne sont nullement nécessaires pour la pratique du culte musulman. D'ailleurs les premiers minarets en Islam ont été construits 10, voire 20 ans après la mort de Mahomet, et la belle Mosquée avec le dôme doré de Jérusalem n'a pas de minaret.

J'attends donc un mea culpa sincère de la part du Conseil fédéral, du Parlement, de la Commission fédérale contre le racisme et des Églises suisses pour leur mensonge. Est-ce trop demander?

Écrit par : Sami Aldeeb | 02/12/2009

Blablabla, blablabla… Donnons plutôt la parole aux musulmans. Voici des extraits du prêche ( oct. 2009 ) de l’imam de Fribourg traduit par la justice fribourgeoise sur la preuve d’un enregistrement sonore : « Ô Seigneur des seigneurs ( … ) Puisses-tu être au côté des musulmans, en Palestine et en Irak, au Soudan et en Somalie, en Afghanistan et en Tchétchénie, aux Philippines et au Cachemire, en Birmanie et en Thaïlande ( rem. des régions d’où sont issus des terroristes qui ont fait l’an passé des centaines et des centaines de victimes civiles et innocentes ) et en tous pays où, opprimés, ils se battent pour que la parole de Dieu domine celle des impies. » « Ô Dieu, purifie-nous des pêchés comme on purifie une étoffe des salissures pour la rendre éclatante de blancheur. Puisses-Tu faire qu’à Toi ( seul, NDT ) nous soyons soumis, que notre progéniture soit à Toi ( seul, NDT ) soumise. ( … ) Préserve le voile de nos épouses et de nos filles, ô Seigneur des deux mondes ( … ) Préserve-nous des mauvaises œuvres et des mauvaises tentations, si nombreuses en ce pays ( la Suisse ), ô Dieu Tout miséricordieux. »
( Source : La vérité sur le prêche de l’imam. La Liberté 21.11.2009 )
Hé, faudrait voir pour arrêter « Walt-Disney » c’est pas bon pour la santé…

Écrit par : 022 | 02/12/2009

"Pourquoi ceux qui ont voté pour l'initiative ne se prononce jamais sur le conflit avec les droits fondamentaux."

Parce que nous considérons que le minaret n'est pas plus un droit fondamental que l'appel du muezzin, l'aménagement de salle de prière dans les écoles, l'instauration d'un jour sans alcool dans les établissements publics, le port de la burqa ou l'ouverture de boucheries hallal.

Une autre question ?

Écrit par : Scipion | 02/12/2009

Cher Sami,

comme le dit 022, c'est bien la peur de l'Islam qui est à l'origine du vote. L'amalgame habituel dont la Suisse est familière depuis les années 60. Pourquoi n'interdisons nous pas les pizza, il y a de la mafia en Italie? Ou alors l'entrée d'argent des Saoudiens, qui interdisent les églises sur leur sol? Non, on interdit les minarets de la communauté mulsulmane suisse intégrée, qui ne pose aucun problème.

Mais quand bien même vous voudriez vous convaincre qu'on interdit simplement "une construction", l'interdiction des minarets risque bien de se révéler illégale au sens même de la Constitution suisse (voire mon message précédent). Interdire la burka ou les signes religieux dans un salle de cours, cela obéit à la laïcité de nos institutions publiques. Interdire un minaret, c'est interdire explicitement une petite tour, caractéristique des constructions musulmanes uniquement, sans la moindre raison. Ces tours ne sont pas nécesaires à la prière, c'est juste, elle sont interdites ... parce qu'elles sont musulmanes, et uniquement pour celà.

Écrit par : lulu | 02/12/2009

"Si une initiative fédérale demandant le rétablissement du « J » sur les passeports aboutissait, serait-elle soumise, sans autre, au peuple ? » La réponse est oui, pour deux raisons au moins..."

Mais une telle initiative ne sera jamais lancée, même si on peine - c'est un euphémisme - à comprendre pour quelles raisons les Juifs prennent systématiquement la défense de musulmans qui les haïssent, les agonissent et les assassinent, dans le pire des cas, et rêvent même pour certains de les exterminer.

Écrit par : Scipion | 02/12/2009

@Scipion

Lc Constitution suisse n'autorise pas le peuple suisse à décider des droits fondamentaux. Il sont inviolables.

Il n'y a pas de muezzin en Suisse, il y a des salles de prière (catholiques) dans des écoles fribourgeoises, on vient d'interdire la fumée dans les bars de Suisse, les nonnes portent des "burka" depuis toujours, il y a des tas de magasins (ou artisans) specialisés en Suisse ...

Écrit par : lulu | 02/12/2009

"Il n'y a pas de muezzin en Suisse..."

Ce qui viole les droits fondamentaux, alors un peu plus, un peu moins...

Écrit par : Scipion | 03/12/2009

C'est vrai ça, on est plus à une connerie près. On a violé pendant 40 ans les droits de l'homme avec le statut de saisonnier (les anciens permis B des italiens, espagnols, etc...). On peut bien se permettre quelques discriminations à la limite de la légalité pendant un certain temps, histoire de voir ce que nous réserve ces musulmans.

Je suis pas peu fier d'avoir réveillé le spectre de la discrimination et de la xénophobie anti-arabe dans toute l'europe. Nous sommes des pionniers.

Écrit par : archi | 03/12/2009

Nous, Suisses, sommes des arrogants pathétiques. Beurk, je suis dégouté. Mais comme le suggérerait sûrement quelques nationalistes facho de bas étage, je ne quitterai pas le pays, je combattrai ces suppôts de la xénophobie helvétique avec les mêmes outils dont ils abusent, ceux de la démocratie.

Écrit par : Suisse47 | 03/12/2009

@ Scipion

"Une autre question ?"

Oui.

A quelle âge est-tu tombé dans la marmite du fascisme ? Tout petit tout petit ?

Écrit par : Mr. K | 03/12/2009

"A quelle âge est-tu tombé dans la marmite du fascisme ?"

Oh moi, vous savez, tout ce qui prétend générer un homme nouveau, le fascisme, le nazisme, mais aussi le communisme et le rousseauisme, est aux antipodes de ma perception de l'homme lui-même. Vous vous êtes donc trompé d'adresse ! Mais peut-être ne savez-vous pas très bien ce qu'est le fascisme...

De toute manière, je m'en fous !

Me ne frego :o)

Écrit par : Scipion | 03/12/2009

@Scipion

Nazisme au sens large, selon Wikipedia: mouvement politique s'appuyant sur un pouvoir fort, (...) l'exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, un contrôle politique extensif de la société civile (...). Le nazisme s'est en partie inspiré du fascisme.

Scipion semble être quand même démocrate, mais avec un zeste fasciste qu'il ignore. Au moins, il sait parlé la langue originale des fascistes.

Écrit par : MeNeFrego | 04/12/2009

Arrêtez de vous provoquer. Mertz a pris son baton de pélerin pour aller expliquer notre démocratie au roi d'Arabie Saoudite. Vous êtes rassurés?

Il le convaincra de laisser ses pépettes chez notre fleuron UBS, en lui promettant qu'il peut tout de même conserver son lieu de prière sur sa propriété genevoise ... mais sans minaret, et sans frapper de domestiques, svp!

Part contre, s'il a un passeport russe et une Lamborghini pour exploser quelques conducteurs suisses, no problem, il n'ira pas en prison (égalité de traitement oblige).

Écrit par : Bébère le Suisse | 04/12/2009

Hey les cowboys, lisez l'article du Temps sur le rapport québécois concernant la religion et l'Etat. La politique d'intégration suisse devrait en prendre de la graine.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/873ab632-e0a3-11de-921a-c4deccf55720%7C0

Écrit par : Québecois | 04/12/2009

"Pourquoi ceux qui ont voté pour l'initiative ne se prononce jamais sur le conflit avec les droits fondamentaux."

Il n'y a aucun "droit fondamental" à la construction d'un bâtiment. Il n'y a donc aucun conflit.

Pourquoi ceux qui ont voté contre l'initiative ne se prononcent jamais sur une idéologie qui discrimine les femmes et tout ce qui n'est pas musulman? Une idéologie qui est donc en totale contradiction avec nos droits fondamentaux...

Écrit par : Johann | 04/12/2009

Question à tous ceux qui ont refusé l'initiative sur les minarets:

Selon vous, les musulmans doivent-il au nom de la liberté de pratiquer leur religion obtenir congé tous les vendredis et avoir des horaires aménagés durant le mois de jeûne?

Écrit par : Johann | 04/12/2009

@Johann
Snif!Snif! J'attends de vous Ô Vénérable Occidental Auto-proclamé Roi de la race humaine Parfait Johann, que vous me libérez, moi pauvre femme musulmane soumise!

Trêve de plaisanterie! Je me suis promis que le jour où je me trouverais devant un homme comme vous qui me parlerait de ma soumission à l'homme musulman juste parce que je porte le foulard, je le lui ferrais regretter sa vie durant! Et je me rigole plus! S'il y a une chose que je ne supporte plus du tout, c'est que des hommes se mêlent de mon choix de femme musulmane! Faites bien attention à vous car la coupe déborde et ne sous-estimer pas la femme musulmane, demandez donc à ALdeeb alias le Loup! A bon entendeur! Salut!

Écrit par : Inside | 04/12/2009

Cher Johan,

il y a, en Suisse, un droit fondamental à ce que les lois d'aménagement du territoire ou d'urbanisme ne discriminent pas l'homme de la femme, le noir du blanc, le chrétien du juif ou du musulman. Le chrétien a droit à sa tour avec ses cloches, parce qu'il respecte le plan d'urbanisme d'une région et non pas parce qu'il est chrétien. Le musulman n'aura pas droit à une construction similaire, sans muezzin qui plus est, parce qu'il est musulman. Voilà pourquoi c'est de la discrimination arbitraire.

Écrit par : lulu | 06/12/2009

Nous avons interdit la prière collective à l'école et exclut les croix catholiques des salles de cours sans pour autant interdire le clocher des églises. Et cela simplement parce que nos institutions publiques sont laïcs. Cela l’UDC le sait et le tait. Il préfère manipuler le peuple en lui faisant croire que l’interdiction des minarets est un message nécessaire à la « menace islamiste » en Suisse. Voilà pourquoi l’UDC vous manipule.

Écrit par : lulu | 06/12/2009

Bravo l'UDC. Il a sû fédérer les musulmans autour des droits que leur donne ... notre Constitution! Hé oui, vous avez ouvert la boite de pandorre. Lorsque l'on manipule le peuple pour encourager la discriminaion, alors quoi de plus logique que de le voir s'organiser pour se défendre. Oui, les musulmans doivent se battre pour ne pas être traités comme des sous-citoyens.

Écrit par : un suisse | 06/12/2009

Un valaisan d'extrême droite qui attaque au couteau un kosovar bien intégré à Saillon. Je propose qu'on interdise le fendant et qu'on expulse le valaisan dans sa commune. Je propose à M. Freysinger d'aller raisonner son compatriote.

Écrit par : PatteDeLapin | 06/12/2009

Les petits suisses n'ont pas fini d'en faire voir de toutes les couleurs aux droits de l'homme, attendez qu'on expulse les moutons noirs (les criminels étrangers) dans leur pays. On n'a pas fini de couvrir de honte le pays le plus riche du monde, avec le taux de criminalité le plus bas. La preuve que notre égoïsme n'a pas de limites.

Écrit par : mouton noir | 06/12/2009

@Inside,
Bonjour,
Que de menaces, pourquoi ce ton? Si le port du foulard est votre choix, félicitations! Avouez cependant que ce n'est pas forcément le choix de toutes les femmes musulmanes, avouez aussi que pour elles, le fait que l'on se batte pour leur liberté est important. Avouez également que très peu (y-en-a-t-il seulement) de musulmans se battent pour leur liberté. Elles doivent donc espérer de la lutte des autres, des chrétiens...
Vos menaces en disent beaucoup sur votre façon de penser et de faire!
Vous voudriez que l'on vous accepte comme vous êtes mais sans que vous ayez à reconnaitre aux gens "d'ici" le droit d'être ce qu'ils sont........

Écrit par : salegueule | 06/12/2009

Bonjour,
J'ai accepté l'initiative pour l'interdiction des minarets non parce que j'aurai été manipulé par l'UDC, mais simplement parce que je pense qu'ils ne sont pas nécessaires. Si leur nécessité avait été si importante pour les musulmans, il y en aurait beaucoup plus. Il y a environ 150 mosquées en Suisse et seulement 4 ont demandés (et obtenu) le minaret. Il a été refusé une fois dans un canton alémanique. Donc on peut dire que 146 mosquées se passent de minarets dont 145 volontairement. A Strasbourg l'association en charge de la construction de la grande mosquée avait décidé de la construire sans minaret afin de ne pas heurter la population locale. Suite à notre votation, Elle revient maintenant en arrière et demande un permis de construire pour un minaret! Mais ce n'est pas de la provocation ........
Par contre, dans bien des pays musulmans, les clochers sont interdits....et les musulmans établis en Suisse ne donnent pas l'impression d'en être gêner. Comme ils ne s'élèvent jamais ou alors très discrètement contre les attentats commis par les extrémistes islamistes. Pourquoi? Serait-ce parce qu'ils approuvent?

Écrit par : salegueule | 06/12/2009

Parce que les musulmans ont été discrets en Suisse, alors interdisons les minarets, qui ne leurs sont pas si nécessaires.

Parce qu'il existe des musulmans extrémistes ailleurs, on interdit les minarets en Suisse?!

L'Arabie Saoudite interdit les églises, alors faisons comme eux et interdisons les mosquées!

Inside raison d'être fâchée, et on voit ensuite la récupération manipulatrice de salegueule. Un vrai petit UDC en action, bravo.

Allons nous faire des camps de concentrations contre les musulmans pour nous inspirer d'autres faits peu glorieux? Pour sauver notre race et culture?

Merci salegueule, le diable prend toute les formes, kamikazes, martyres, ou fascistes de l'ombre. Le peuple suisse n'a même pas eu le courage de dire ouvertement ce qu'il allait voter ... alors qu'il cesse de donner des leçons. Il est devenu l'exemple des partis d'extrême droite européens, vous pouvez être fier.

Écrit par : Suisse43 | 06/12/2009

Dites salegueule, vous vous foutez du fait que l'interdiction des minarets puisse être de la discrimination arbitraire au sens de notre propre Constitution?

Écrit par : lulu | 06/12/2009

@salegueule

"...cependant que ce n'est pas forcément le choix de toutes les femmes musulmanes, avouez aussi que pour elles, le fait que l'on se batte pour leur liberté est important."

Les femmes musulmanes n'ont pas besoin de personnes comme vous pour se défendre!!!J'ose espérer qu'elles ont un bouche et un cerveau comme vous et moi pour s'exprimer! A chaque fois que des occidentaux comme vous, mettent leur nez dans les affaires des autres pays, cela mènent à des guerres sans fin! Il n'y a qu'à voir l'Irak ou la Palestine, pour ne citer que ces deux pays! Vive la démocratie à géométrie variable et la liberté occidentale amenées par vos amis! Décidément, vous avez un gêne qui s'appelle "semeur de m." Continuez à soufflez la haine, tout ce que vous aurez sur la conscience, c'est des actes horribles commis de plus en plus par des suisses CHRETIENS de l'extrême droite, vos amis, tel ce jeune valaisan CHRETIEN, qui s'est attaqué à un parfait intégré!

Autre chose pour votre gouverne, il y a dans plusieurs pays arabes des églises et des cimetières ( jamais profanés!). Jamais aucun pays arabe n'a massacrés des juifs ou des chrétiens, comme cela a été commis en Europe! C'est vrai que les suisses n'ont pas participé à l'horreur commise contre des milliers d'innocents juifs, mais ils leur ont fermé les portes et volé leur argent! Heureusement que l'histoire est là, écrite noir sur blanc pour celui qui veut la lire et qui est intelligent!

Écrit par : Inside | 06/12/2009

La Suisse est devenue un pays qui pue le racisme. En tant que Suisse, je me dois de supporter cette odeur infecte qui émane du choix de 60% des 50% de citoyens qui ont voté (30% des votants potentiels pour ceux qui ne sauraient pas compter). Notre drapeau est devenu une croix gammée blanche sur un fond de sang rouge qui bouillonne contre les "mauvais" étrangers.

Hier, en regardant Mise au Point, j'ai vu ces Fribourgeois, faire des "oustes, fous moi le camp" méprisants à un reporter de la chaîne Al Jazeera, à ce "barbu potentiellement intégriste". Attention la petite commune n'avait pas de parti UDC, elle était à majorité PDC!

Beeurkk. Heil Schweiz!

PS: si vous trouvez que je fais des raccourcis, veuillez d'abord réfléchir à ce que vous avez voté. On peut tous utiliser l'arme populiste, on va plus s'en priver, puisqu'elle entre dans notre Constitution.

Écrit par : Guillaume | 07/12/2009

Le secret de la prospérité suisse: (1) lécher le cul des puissants de ce monde pour ouvrir les marchés étrangers et favoriser la fraude, (2) s'enrichir avec l'aide du monde, (3) fermer les frontières et vanter notre démocratie.

J'aime cette hypocrisie et je compte bien rester dans ce pays pour profiter de ce système ingénieux.

Écrit par : economie | 07/12/2009

Monsieur Freysinger,

Vous avez demandé une protection policière? Vous vous êtes fait attaqué par un arabe? Poutant moi, j'édicterais bien une fatwa contre vous: coupons lui sa crinière de pur-sang suisse!

Écrit par : Momo | 07/12/2009

hmmm moi je l'aimeeeee sa queue ... j'envie sa femme du coup

Écrit par : Suzanne | 07/12/2009

Bravo les musulmans, soyez au dessus de ce Freisinger et ne cédez pas aux provocations de ce casaque valaisan. Montrez vous plus intelligents et défendez vos droits, ne vous laissez pas marcher dessus.

Écrit par : Dietman | 07/12/2009

Sale Gueule : "Vous voudriez que l'on vous accepte comme vous êtes mais sans que vous ayez à reconnaitre aux gens "d'ici" le droit d'être ce qu'ils sont........"

Ce qu'ils sont... Des racistes ? Lorsque vous dites "gens d'ici", soit des Chrétiens selon vous, cela signifie que les Musulmans ne sont pas chez eux. Les Musulmans qui possèdent un passeport à croix blanche vous remercie de vos propos.

"J'ai accepté l'initiative pour l'interdiction des minarets non parce que j'aurai été manipulé par l'UDC, mais simplement parce que je pense qu'ils ne sont pas nécessaires."

Alors interdisons toutes les constructions qui ne sont pas nécessaires. On n'a par exemple pas besoin de piscines, de cinémas, de théâtres, de patinoires, de stades et... d'églises avec clochers !

"Suite à notre votation, Elle revient maintenant en arrière et demande un permis de construire pour un minaret! Mais ce n'est pas de la provocation ........"

Non la provocation, c'est ce qu'a fait le peuple suisse. Cette demande, c'est une réaction. (mais je ne l'approuve pas pour autant)

Sinon, Salegueule, je vous propose de calquer le droit suisse sur celui d'Arabie Saoudite. Ainsi nous allons nous concocter un joli petit paradis. On pourra introduire toutes sortes de discrimination très salutaires contre toutes les minorités. Mais j'y songe... Ne serions-nous pas tous une minorité chacun à notre manière ? Si c'est le cas, la tolérance ne serait-elle pas le seul moyen de vivre tous ensemble ?

Écrit par : Kad | 07/12/2009

Notre beau Frifri aura l'air d'un enfant de coeur ce soir sur Al Jazera. Il parait que l'émission est une sorte d'Infrarouge version islamique extrême. Il ne voudra sûrement pas provoquer car la protection de la police valaisanne ne lui sera guerre utile s'il se montre contre la religion islamique. Il sera opposé à un religieux qui défend les attentats-suicide ... dur dur! Et cela d'autant plus dans un contexte ou Isräel est plus répressif et envahisseur que jamais ...

Je suis sûr, qu'entouré de populistes comme lui, Freisinger le Malin fera bonne figure! Notre Calmy-Rey doit avoir des cheveux blancs! Tant pis pour elle, elle n'avait qu'à faire campagne contre l'initiative au lieu de roupiller dans son coin.

Écrit par : AlJazera | 08/12/2009

@ Albert Rodrik;

Il est plus qu'étonnant, pour un esprit auto-proclamé comme le vôtre, d'en arriver à une telle conclusion. A vous lire, on en croirait que le peuple, parce qu'il est peuple, est du coup éclairé quand il irait dans le sens de vos propres opinions, honteux quand ce ne serait pas le cas...

Dans ce bas monde, il n'y a pas d'"imminence". Chaque constitutionnaliste, juriste, historien, universitaire, etc. ne sont que des personnes ayant des connaissances plus larges que le citoyen lambda (quoique cela reste à prouver). Se permettre de le placer "au-dessus" ne reviendrait ni plus ni moins d'instituer la condescendance dans la gestion de la société.

Pour rappel à votre esprit sélectif, une cour constitutionnelle n'a d'autre fonction que de garantir une tendance politique, sur la base de la supériorité de la connaissance de certains élus et juges vis-à-vis du citoyen moyen, et s'impose de facto comme un organe liberticide et totalement anti-démocratique. M. le Plouc chez les bobos (alias Jean-Noël Cuénod, journaleux, pardon, journaliste à la TdG, veuillez comprendre la Tribune des Gouvernants) arrivait l'autre à la même conclusion que la vôtre, c'est pourquoi je me permettrai de remettre ma propre réflexion sur le sujet: vous demandez en somme des "Gardiens de la Démocratie", au même titre qu'il y a des "Gardiens de la Révolution" en Iran. C'est simplement affligeant d'en arriver à une conclusion pareille.
Vu votre âge, on peut aisément comprendre que la tentation de virer à la dictature soit grande! Ne comptez pas sur un bon nombre de citoyens qui s'opposeront systématiquement à vos tentatives d'endoctrinement et de déconstruction de notre Etat démocratique.

Écrit par : bob | 08/12/2009

@bob: non le but de la Cour constitutionnelle n'est pas de se placer "au-dessus" du peuple.

Son buts serait double:
- vérifier que les initiatives sont correctes vis-à-vis de la forme (principe d'unité), ce que fait (ou devrait faire) le Parlement;
- forcer les initiatives a être cohérentes et donc complètes. En effet, en cas d'incohérence, ce sont les juges qui décident (selon certains principes et pas au hasard). Et ça c'est mauvais: en exigeant d'une initiative qui soit complète (dans le cas des minarets, qu'elle demande en même temps la modification de l'article interdisant la discrimination pour des motifs religieux, le retrait de quelques conventions internationales), cela garantirait qu'elle soit applicable et qu'elle ne soit pas juste ignorée, ce qui est la vrai confiscation des droits populaires ("on fait une initiative, si elle passe on aura des électeurs en plus et de toutes manières elle sera inapplicable donc cela ne changera rien").

Une Cour constitutionnelle n'aurait pas empêché l'interdiction des minarets (ce n'est pas son but), elle aurait seulement forcé le peuple souverain à comprendre les implications profondes de ce type d'interdiction en ayant une question complète. Le peuple aurait peut-être quand même voté en faveur de l'initiative mais ne pourrait aujourd'hui se mentir en prétendant être non-discriminatoire. Et aucun juge ne pourrait mettre de côté l'article voté en invoquant le droit supérieur puisque celui-ci aurait été modifié en même temps.

Écrit par : euh | 08/12/2009

@euh;

Vous faites plaisir à lire. Et au-delà du contrôle de la conformité, de la cohérence et de la complétude d'une initiative, un juge d'une telle cour n'appliquerait-il pas une doctrine juridique en vigueur pour trancher les cas? Un juge reste un homme, un citoyen, il n'est pas un Dieu avec une approche impartiale, mais bel et bien un pion qui appliquera une décision juridique en fonction d'une tendance politique.
De plus, ce n'est pas le rôle de l'Etat que de faire comprendre au Souverain ce qu'il doit décider.
En même temps, vous avez raison, de tels juges auront la même fonction que les ayatollahs en Iran, ils sont ceux qui "connaissent" et qui édictent ce qui "est conforme" pour l'Etat...

Écrit par : bob | 08/12/2009

Ohh le Souverain,

Toi qui est responsable du genocide des Juifs en Allemagne,

manifeste-toi en Suisse avec ta grande sagesse

et baigne nous de ta lumière éternelle

Écrit par : Le Souverain Divin | 08/12/2009

@bob: mais euh, la doctrine juridique en vigueur comme vous dites c'est nous qui l'avons décidée.

Un juge peut se tromper, c'est pourquoi les décisions importantes sont prises par plusieurs juges (de partis différents d'ailleurs pour le Tribunal fédéral, de pays différents pour la CEDH) et qu'il y a des voies de recours.

Si bien sûr, pour vous un juge c'est un politicien, il faut que vous demandier d'abolir les juges et de laisser l'exécutif trancher de tout.

Merci d'estimer la justice telle que pratiquée ici identique aux fatwas des Ayatollah iraniens. C'est tellement ridicule comme argument, que cela montre que vous n'êtes pas intéressé à établir un système démocratique, stable, cohérent et juste. Ce qui vous intéresse c'est de faire passer votre opinion et la fin justifie les moyens.

Je vous conseille de recommencer par les bases en lisant Montesquieu et Alexis de Tocqueville. Lectures toujours instructives, et éloignées du débat sur les minarets ce qui permet de prendre conscience des réflexions fondamentales qui ont amenés le système actuel et de comprendre les garde-fous qui ont été mis en place.

La démocratie est un système fabuleux, mais il faut ces garde-fous qui empêchent les émotions et les caprices d'en faire un despote, une dictature (de la majorité). Ces contraintes, mis par le peuple lui-même!, ne l'empêche pas de les transgresser, mais du fait de la barrière supplémentaire qu'il faut d'abord enlever, ils forcent chaque personne à réfléchir aux conséquences de ses décisions.

Écrit par : euh | 08/12/2009

@bob

Oui, une cour constitutionnel est une sorte de Gardien de la Démocratie, et alors? Des spécialistes SUISSES, formés dans NOS unis, veillent à la cohérence et à l'esprit de NOS lois, qu'y-a-t-il de dictatorial à cela? Quel rapport avec les Gardiens de la Révolution en Iran???

INFÂMES AMALGAMES. Et pour ceux qui doutent de ce qu’est l’instrumentalisation gratuite de l’Islam dont on parle, en voilà un superbe exemple!

Si nos propres institutions disent que deux articles constitutionnels voulus par le peuple sont en contradiction l’un avec l’autre, où est la dictature? Vous voulez d’une justice suisse schizophrène? Les juges suisses sont-ils les mieux placés pour statuer là-dessus et exercer des compétences liées à la séparation des pouvoirs? Oui, sans le moindre doute. Au peuple de décider ensuite s'il veut se défaire de l'interdiction de discrimination basée sur l'appartenance religieuse (et éventuellement dénoncer des traités internationaux) ou jeter à la poubelle l’interdiction de construire des minarets. Les deux ne semblent pas être compatibles, point barre. Alors cherchez le rapport avec les Gardiens de la Révolution!

Un droit suisse sans égalité de traitement et sans cohérence, c'est le premier pas vers une dictature. Ce que M. Bob défend, c'est la charia ou la Sainte Inquisition, mais en tout cas pas la démocratie.

Notre police est une institution paramilitaire qui aide au respect de la loi en démocratie, et les Pasdaran iraniens sont des paramilitaires qui protègent le guide de la Révolution. Sont-ils la même chose???? Vous voulez encore d'autres parallèles imbéciles, j'en ai à la pelle!

Voilà le type d'amalgame que Bob nous fait, et c'est pour éviter ce type de manipulations que nous avons des droits fondamentaux, des institutions et une séparation des pouvoir qu'il faut préserver. Il faut lutter, sans la moindre complaisance, contre la manipulation mentale que nous infligent les ayatollahs du populisme et de l’amalgame.

Écrit par : Le Souverin Divin | 08/12/2009

Haut commissaire de l'ONU, Navi Pallay dit au sujet de son pays, l'Afrique du Sud:

"La peine de mort a été déclarée inconstitutionnelle. Mais vu le degré de violence criminelle en Afrique du Sud, je suis certain que si un scrutin était organisé, la population se déclarerait en faveur de la peine de mort. Cette décision représenterait un retour en arrière. Il est toujours possible qu'une majorité se prononce lors d'un vote démocratique pour des mesures qui sont discriminatoires à l'encontre de minorités."

Écrit par : anonyme | 08/12/2009

Le temps passe et on commence à réaliser l'absurdité de la mesure d'interdire les minarets.

M. Freisinger est allé "expliquer" le vote suisse dans quelques émissions à l'étranger et le constat est le même: incompréhension, discrimination et stigmatisation gratuite de citoyens suisses (avant d'être musulmans).

Et les Suisses découvrent l'existence de sa population mulsulmane très bien intégrée! Aïe.

Écrit par : Jean | 10/12/2009

Les commentaires sont fermés.