27/08/2009

Pas d’amis

Il y avait eu un parlementaire français.
Il y eut un ministre des finances allemand.
Il y a eu l’OCDE, l’administration américaine dès le 21 janvier 2009 (où êtes-vous les bien-aimés Bush père et fils ?), les Lybiens.
Pitié, vous avez tous oublié que les Suissesses et les Suisses, la Confédération suisse « Y’en a point comme nous ».
Dès aujourd’hui c’est « Y’en a point d’amis ».
Le refus du 6 décembre 1992 se paie, à taux d’usurier.
Si seulement nous avions autre chose que des ambigüités et des propos de café de commerce en matière de politique européenne.
Il y a peut-être pire que l’ASIN.

09:33 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

13/08/2009

Le léopard d’or et le tigre de zinc

Chaque année, avec le retour du Festival de Locarno, revient la polémique contre un chef de section d’un office fédéral transformé pompeusement en « Monsieur Cinéma », alors que la conduite politique des affaires culturelles ne fait pas l’objet d’une analyse critique digne de ce nom.
Il en va de même, d’ailleurs, de la politique sociale, de la santé, de la rodomontade, etc.
Triste surtout en 2009, lorsque le titulaire s’apprête à passer la main. Il est arrivé en 2003, bombant le torse, roulant les mécaniques et on allait voir ce que l’on allait voir. Vous pensez, un homme, pas une femme – de gauche, de surcroît.
On a vu : RIEN, plus l’ignominie de la cinquième révision de l’assurance-invalidité.
Laissez momentanément le chef de section en paix et essayez de savoir de la bouche du conseiller fédéral, qui n’a pas encore bouclé ses valises, ce que c’est que « un cinéma populaire de qualité » que l’on doit soutenir avec l’argent public ?
Quel est le prix du navet en Suisse aujourd’hui ?

10:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook