05/06/2009

Que faire de Pascal Couchepin ?

Depuis quelques temps, il ne se passe de jour où un organe de presse n’évoque le départ à la retraite de Pascal Couchepin.

L’âge n’est pas la seule raison. Pensez à Gustave Ador ; la longévité au gouvernement non plus, souvenez-vous de Ludwig von Moos, au même département, avec le même résultat tangible, mais sans l’ignominie de la Ve révision de l’assurance-invalidité.

Imaginez l’état des finances fédérales si on devait passer par pertes et profits l’éléphant valaisan qui se promène dans le magasin de porcelaines que constituent la sécurité sociale, la santé, la culture, etc.

Non, à perpète au gouvernement, jusqu’à ce qu’il produise quelque chose d’utile à nos concitoyen-nes, surtout aux plus défavorisé-e-s d’entre eux !

Au fait, y a-t-il une rubrique « débiteurs douteux » dans les comptes de la Confédération ? Dans son propre intérêt, Merz devrait s’en préoccuper.

08:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook