24/03/2009

La machine à remonter le temps

Nous vivons vraiment un temps de progrès.

  1. Les gouvernements, de plan de relance en plan de relance, distribuent de l’argent qu’ils n’ont pas. Là, nous remontons à la Révolution française, vous savez, les assignats. L’âme d’un certain banquier Law doit se délecter.
  2. Nos petits-enfants trouveront-ils, dans leurs affaires de famille, des « emprunts russes » de 2009 qu’ils essaieront désespérément de négocier ? Là, nous ne remontons qu’au début du XXe siècle.
  3. Depuis le début de l’année, le Conseil fédéral me fait penser à l’une des périodes peu connues ou méconnues de la Révolution française : le Directoire. Hans-Rudolf Merz en Barras. Un film de Sacha Guitry et là nous oscillons entre la fin du XVIIIe siècle et l’après-guerre.
  4. En deux ans, Benoît XVI a ramené l’Eglise catholique romaine au Moyen Âge. A quand le retour du peuple déicide. Forcément, ça m’intéresse.

Je vous le dis : nous rajeunissons !

17:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/03/2009

Des jugements portés sur autrui

J’ai appris en lisant « Pages de Gauche » (dernier numéro) que notre très sérieux et circonspect camarade Eric Peytremann, nous tenait en bien piètre estime. Il utilise quelques substantifs et quelques épithètes peu flatteurs.

Depuis 30 ans, nous sommes déjà les béotiens ignares de « Domaine Public ». Il faut toujours nous réapprendre ce qu’est le vrai socialisme. Quelle chance nous avons : tant de pédagogues !

J’oubliais, bien sûr, le socialisme selon Saint-Media, qui nous peint périodiquement le socialisme tel qu’il devrait être, vu des salles de rédaction.

A vos souhaits !

17:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

04/03/2009

Arrogance et fatuité

Nous pourrions rire. Nous aurions tort. Des milliers de places de travail sont en jeu. La survie de centaines de petites et moyennes entreprises (authentiques pourvoyeuses de places de travail «saines») est en danger.

Le secret bancaire chancelle, victime de son arrogance et de sa fatuité, pas sans similitude avec la fin du bloc soviétique entre 1989 et fin 1991.

Quelqu’un se lèvera-t-il pour affirmer que derrière la chose trop exaltée, trop honnie, excès d’honneur, excès d’opprobre, il y a un métier, un savoir-faire, des hommes et des femmes compétents qui ont d’autres services à proposer à la clientèle que … cette chose !

Ça viendra, peut-être.

10:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook