16/05/2008

La pression du bouc émissaire

La semaine dernière, nous avons commémoré la journée de l’Europe. Comme il fallait faire pleurer Margot, on a évoqué les pressions exercées par l’Union européenne sur la Suisse et le Liechtenstein, en matière fiscale. Petit rappel.

1. S’il y a un domaine où l’Union européenne n’a pas entamé le début d’un semblant d’harmonisation, c’est bien la fiscalité.

2. Il est plus facile à l’Union européenne d’exercer une pression sur la Suisse et le Liechtenstein – qui n’en sont pas membres – que sur ses membres comme le Luxembourg, l’Irlande et peut-être, un peu, le Royaume-Uni.

3. C’est parce que, en toute souveraineté, la Suisse ne règle pas ses propres problèmes de fiscalité que de telles pressions peuvent s’exercer.
La concurrence fiscale intercantonale génère – chaque jour – l’iniquité dans le pays et mine la capacité concurrentielle de la Suisse dans la jungle globalisée.

On peut continuer ainsi longtemps à faire de l’Union européenne notre bouc émissaire favori.

09:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook