27/03/2008

Olfaction

Depuis environ 15 ans, l'Occident fait la danse du ventre pour appâter la Chine et faire de juteuses affaires. Du moins, il le croit. Pour cela, il ferme les yeux, se couvre les oreilles et se bouche le nez.

La Chine est, aujourd'hui, une rare combinaison du pire capitalisme sauvage et du plus pur stalinisme de goulag.

N'ayez pas peur. Les descendants de ceux qui se sont rendus à Berlin en 1936 iront à Pékin en 2008.

Nous savons depuis la nuit des temps : l'odeur de l'argent (pas les médailles, le fric !) sert de déodorant à l'odeur du sang.

16:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

C'est marrant qu'Albert parle de goulag lui qui fait partie du seul parti politique suisse qui félicitait Ceaucescu et qui regrettait de ne pas pouvoir assister à ses grandioses festivités pour le 45ème anniversaire du Parti Socialiste de Roumanie ! (lettre signée pèar J.-P. Métral) Pas de leçon à donner par ceux qui encourageaient le socialisme à la soviétique. Ou étiez-vous lors du soulèvement de Prague ? Lors de l'invasion de la Hongrie ? Certainement pas parmis les manifestants qui étaient sur la Place Neuve ! Courageux (des années plus tard) mais pas téméraire ! C'est le PS dans toute sa splendeur !

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/03/2008

Les commentaires sont fermés.