27/11/2007

Recordon et compagnie

Le message de Luc Recordon est peu "lisible". Certes, il affirme bien qu'il ne veut pas s'en prendre à un individu, mais à la dérive d'un parti.

Il est, toutefois, volontaire pour gouverner… avec l'UDC.

Tout ceci est faux, il faut refuser de gouverner avec l'UDC. Il faut en finir avec l'actuelle "gouvernance" de ce pays.

Quand mettra-t-on enfin au Musée national suisse le pacte d'armistice ayant mis fin à la guerre du Sonderbund ? 160 ans, ça suffit !

Ceci dit, le groupe socialiste s'illustrera-t-il en préférant Merz à Recordon ? Beau Noël en perspective.

14:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

15/11/2007

Services Industriels de Genève : quelle leçon à tirer ?

Le vaudeville des SIG n'en est peut-être pas encore à son dernier acte, mais on peut déjà tirer quelques leçons, que j'assume à titre personnel.
1.    Les socialistes ont grande facilité à donner des leçons et de grandes, très grandes difficultés à donner l'exemple. Ce n'est pas nouveau, mais cela ne semble pas s'arranger.
2.    Un certain nombre - indéterminé - de socialistes semble manquer de repères éthiques forts, s'agissant de l'argent. Ne leur jetons pas la pierre, nous vivons dans une société qui dilue le sens moral s'agissant d'argent. Vous savez bien :
- l'argent n'a pas d'odeur,
- l'argent public n'est à personne, il est à tout le monde,
- l'argent privé a sûrement été mal gagné à l'origine, pourquoi se gêner ?
Le rapport à l'argent est très difficile et très délicat. Aucun enseignement autorisé à ce sujet n'existe. Chacun a l'obligation de se doter d'un système d'alarme personnel.
3.    Les gens de gauche ont toujours oscillé entre Danton et Robespierre. De nouveaux modèles existent sûrement.

4.    Dans mon parti ou dans celui des voisins, comment diable choisit-on ses mandataires ? Dans les entreprises privées ou dans le secteur public, le recrutement du moindre employé fait l'objet de bien plus de soins. Pourtant, les couacs sont à la tonne. Certes, mais une introspection sur nos méthodes de sélection paraît urgente.

08:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook