10/08/2007

Petite rentrée discrète

Quand donc cesserons-nous de faire la campagne de Me Soli Pardo et de l’UDC ? Gratuitement de plus, avec de vertueuses indignations. La presse est devenue une entreprise philanthropique et les partis, ce que l’UDC appellerait des machines à perdre. Avec raison !

 

Il y a tout intérêt à bien faire connaître, froidement et objectivement, la réalité de l’UDC, sa " doctrine " et ses protagonistes.

 

Ils parlent d’eux-mêmes. Ils s’adressent, sans vergogne et avec le mérite de la franchise, aux recoins bas et sombres de l’âme humaine, de tous les humains.

 

Nous avons appris à dissimuler ces recoins, à les chuchoter. L’UDC en fait une bannière, il en fait son cri de guerre pour allumer la guerre civile qui dresse les un(e)s contre les autres, les frères et soeurs que doivent être toutes les habitantes et tous les habitants de ce pays.

 

L’histoire nous montre que le commerce des " moutons noirs " est toujours prospère.

10:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.